Agir pour l’égalité femme-homme : comment créer les conditions d’un environnement sans discrimination ni violence ?

Les agissements sexistes peuvent créer de la souffrance au travail. Il est nécessaire de repérer les situations de violence et de souffrance pour assurer un environnement sécurisé aux femmes et aux hommes qui composent l’entreprise.

Les conditions de travail ne sont pas neutres du point de vue du genre. Un rapport du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle (CSEP), sur le sexisme en entreprise, montre que 8 femmes sur 10 considèrent que « les femmes sont régulièrement confrontées à des attitudes ou des décisions sexistes ». 93 % déclarent que les réflexions et les attitudes sexistes ont un impact sur leur comportement au travail.

La santé, la sécurité et le bien-être de nos collaborateurs sont au cœur des engagements du Groupe et nous avons souhaité aller au-delà de nos obligations. Nous avons diffusé auprès de l’ensemble des collaborateurs du Groupe un dispositif visant à prévenir les violences sexistes et sexuelles au travail ainsi que tout autre type de violence au sens large. Ce dispositif constitue un outil de lutte contre toute forme de harcèlement, violence, discrimination et agissements sexistes. Il rappelle les définitions et les sanctions encourues, afin de prévenir ces situations. Il se veut également « mode d’emploi » afin d’accompagner les collaborateurs du Groupe à faire face aux difficultés qui se présenteraient. Des référentes harcèlements ont par ailleurs été nommées en internes et ont été formées afin d’être aptes à répondre à toutes sollicitations éventuelles. Le Groupe s’engage par ailleurs à sensibiliser l’ensemble des collaborateurs sur le sujet des violences, entendues largement, en mettant à disposition de tous cet outil sur notre intranet.

Retrouvez le témoignage des trois référentes harcèlement nommées au sein de l’entreprise.

Quel est le rôle du/de la référent.e harcèlement ?

Notre rôle est de surveiller les situations de harcèlement ainsi que les agissements sexistes au sein de l’entreprise. Nous sommes une oreille attentive, à l’écoute des salariés qui se sentiraient en souffrance suite à des faits de harcèlement sexuel, moral et d’agissements sexistes. Nous nous devons d’être dans la bienveillance, sans jugement pour comprendre les situations, pour orienter, pour informer et pour accompagner au mieux les salariés dans leurs démarches. La neutralité est indispensable. Nous avons également un rôle actif dans la prévention afin d’anticiper et limiter les risques et nous nous devons d’être un relai auprès de la Direction.

Pour quelles raisons vous êtes-vous portées volontaires pour assumer ce rôle ?

Il est important d’être en capacité d’apporter un soutien moral et un accompagnement pour chaque personne vivant une situation délicate liée au harcèlement sur son lieu de travail. C’est également un moyen de développer ses connaissances sur le sujet à titre professionnel mais aussi personnel.

Vous avez été formées sur les violences dans la sphère professionnelle. Qu’avez-vous retenu de cette formation en quelques mots ?

Nous pouvons notamment retenir que le rôle du référent n’est pas réduit à agir une fois que la situation malheureuse apparait, mais bien en amont. Le référent doit opérer de façon préventive afin d’éviter toute situation pouvant s’apparenter à du harcèlement. Par ailleurs, la formation fut riche en échanges, de sorte que l’on a pu comparer les situations, apprendre des autres et imaginer ce qui pourrait être fait au sein du Groupe.

Nous savons désormais quelle position adopter lors d’une enquête (mise en confiance, mesure de la gravité, précision des faits, etc.). Nous sommes désormais dotés d’outils pour mener des entretiens et nous avons pu noter quelques bonnes pratiques que nous pourrions d’ores et déjà mettre en place sur nos périmètres.

Brigitte Moret, Consultant projets RH chez Latitude RH / Clarisse Bruguier, Chargée des relations sociales au siège / Christine Robert, Responsable centre facturation au siège – Groupe Menway [Propos recueillis en octobre 2021]

Lire la suite