Agir pour l’égalité femme-homme : Comment concilier vie professionnelle et vie personnelle ?

Permettre aux salariés d’articuler plus facilement vie personnelle et vie professionnelle constitue un facteur déterminant pour faire progresser l’égalité réelle au travail. Nous sommes convaincus qu’un meilleur équilibre des temps de vie influe positivement sur les parcours professionnels.

Si les femmes effectuent 75 % du travail domestique, l’enjeu de l’articulation entre travail et vie privée est bien plus large que le rééquilibrage des responsabilités familiales.

Retrouvez nos actions mises en place au sein du Groupe Menway et le témoignage de Gwenaëlle de Villepin, Manager et maman de 4 enfants. 

Peux-tu nous présenter ton parcours personnel et professionnel au sein du Groupe Menway ?

Je suis diplômée d’un double cursus Business et RH obtenu à l’université du Québec. J’ai débuté ma carrière professionnelle au sein du Groupe Menway en 2006 où j’ai rejoint le bureau lillois en qualité de consultante junior. J’ai appris les fondamentaux du métier tout en développant mon appétence pour le développement commercial.

Mon premier enfant est arrivé en 2009 puis mon deuxième en 2011. L’activité se réorganise et je me positionne sur un nouveau poste d’Executive Consultant qui est créé au sein du bureau. Après 5 ans, j’aspire en effet à un nouveau challenge professionnel et je profite de cette opportunité qui allie prospection commerciale et production de missions de recrutement. Menway me fait confiance et me confie le poste dès mon retour de congé maternité en m’octroyant du temps partiel à 80%. Grâce au super boulot des équipes de recherches qui m’accompagnent, j’atteins et dépasse les objectifs de chiffre d’affaires qui me sont fixés.

En 2015, j’accueille mon troisième enfant. Pour différentes raisons personnelles je suis absente pendant près d’un an. Le Groupe m’accompagne et me soutient pendant cette période. Je reprends mon poste d’Executive Consultant toujours à 80% et je réalise mes plus belles performances.

En 2020, mon quatrième enfant vient compléter notre famille nombreuse. Cela fait 5 ans depuis mon dernier changement de poste et 15 au sein du Groupe. J’ai encore la volonté d’évoluer vers un autre challenge et c’est à nouveau lors de ma période de congé maternité que j’accepte le poste de Practice Manager qui m’est proposé, en conservant un rythme de travail à temps partiel.

Je constate aujourd’hui que j’ai réussi, grâce à un employeur qui m’a fait confiance, à me déployer sur les deux dimensions personnelles et professionnelles, essentielles pour moi.

Comment parviens-tu à concilier vie privée / vie professionnelle?

Je parviens à concilier les deux dimensions grâce à un maitre-mot : l’organisation ! Gérer une famille nombreuse, c’est comme gérer une petite entreprise. Mon conjoint quant à lui me soutient et m’a toujours encouragée à poursuivre mes ambitions professionnelles.

J’ai plein de to-do list personnelles et professionnelles chaque jour ! Je me lève très tôt le matin pour débuter mes journées dans le calme, consulter mon agenda, préparer certains mails, puis je réveille les enfants. Ce qui me permet de garder l’équilibre et de rester performante c’est aussi le sport, je pratique notamment la gym Pilates, basée sur la respiration et le renforcement musculaire profond. J’essaie de me conserver ce temps une fois par semaine. C’est très ressourçant !

Comment es-tu parvenue à gérer les périodes d’absence liées aux congés maternité et parentaux ?

Je n’ai jamais ressenti d’appréhension à l’annonce de mes quatre grossesses. Ni auprès de mon manager ni auprès de l’entreprise dans son ensemble. J’ai toujours pris le temps de transmettre les informations, les dossiers, d’informer les clients et de rester disponible pour eux même en congé maternité.
J’ai pu profiter pleinement de mes naissances, tout en conservant le lien avec les équipes et avec les clients pendant mes absences.
J’ai toujours préparé également chacun de mes retours en sollicitant systématiquement un rendez-vous avec mon N+1 quelques semaines avant ma reprise.

Comment as-tu fait le choix du temps partiel ou du temps plein ?

Il est certain que deux ou quatre enfants ce n’est pas la même organisation. J’ai fait le choix du temps partiel à 80% depuis mon deuxième enfant et jusqu’à aujourd’hui. 
Au regard de mes velléités d’évolution, j’ai fait la concession de rester disponible pour les clients et les candidats lors de mon jour de temps partiel. J’ai tenu à conserver une journée non travaillée pour accorder du temps à ma vie familiale et donner cet équilibre à mes enfants en étant auprès d’eux les mercredi. Je m’astreins néanmoins à traiter les urgences toute la semaine compte tenu de mes responsabilités professionnelles. Je le fais par choix !

Aurais-tu des conseils pour parvenir à concilier ces deux sphères (pro/privée) au quotidien ?

Il faut savoir faire preuve de souplesse et de flexibilité ! Il s’agit d’une relation de confiance mutuelle avec l’employeur. C’est du gagnant-gagnant. Il faut être en capacité de prouver que responsabilités professionnelles et famille nombreuse, c’est compatible. Et cela grâce à une super organisation et de bons modes de garde. En effet, il est nécessaire d’identifier des partenaires sur lesquels on peut compter lorsqu’il y a des imprévus personnels ou professionnels.

Il est également important d’être dans une anticipation permanente : prévoir les périodes de congés, les temps dédiés aux courses, aux évènements importants des enfants ou aux RDV cruciaux au travail. Néanmoins, il faut accepter les imprévus qui existent dans les deux sphères et les gérer sereinement en se faisant confiance. En somme, faire de son mieux !

A titre personnel, je suis très fière de transmettre à mes enfants ces valeurs de travail, de courage et de rigueur au quotidien. Je suis persuadée qu’une maman qui ne met pas de côté son ambition professionnelle, est une femme pleinement épanouie.

As-tu le sentiment que le fait d’être une femme est (ou a été) un handicap, un atout dans ta vie professionnelle?

Je pense que le fait d’être une femme, mère de quatre enfants, octroie du mérite et de la reconnaissance. Cela n’a pas été un handicap ni un atout, mais il est vrai que l’on se sent parfois moins légitime qu’un homme. Nous nous mettons encore plus de barrières lorsque l’on devient maman. Ce qui est ridicule, car les mamans développent des pouvoirs extraordinaires d’organisation et d’efficacité, j’en suis convaincue !

Il faut parfois se battre deux fois plus pour atteindre le même objectif et se créer ses propres opportunités de carrière. C’est encore plus vrai lorsque l’on connait plusieurs périodes d’absences liées à la maternité. La proactivité est essentielle et il faut refaire ses preuves à chaque retour au travail. Mais le monde du travail évolue dans le bon sens et j’ai la chance de grandir dans une entreprise bienveillante qui m’a toujours fait confiance !

Gwenaëlle de Villepin, Manager chez MacAnders – Groupe Menway [Propos recueillis le 24 juin 2021]

Lire la suite